Où se trouve Nouméa par rapport à la France ?

Où se trouve Nouméa par rapport à la France ?

Pendant ce référendum, les électeurs n’ont pas eu à voter pour choisir une personne : ils avaient le choix entre deux bulletins : un OUI ou un NON (© Dakota Gizard) 1day1actu : Bonjour, Aurel ! Où est exactement la Nouvelle-Calédonie ?

Aurel : C’est une petitezone d’outre-mer en Océanie , près del’Australie . Et bien que cet archipel soit à plus de 19 000 km de Paris, la Nouvelle-Calédonie appartient à la France. Les habitants, Calédoniens, ont donc la nationalité française.

Lire également : Est-ce que la vie est chère à La Réunion ?

Pouvez-vous nous parler de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie ?

Aurel : A l’origine, un premier peuple vivait dans l’archipel,les mélanésiens . Ils sont appelés Kanaksaujourd’hui. Il y a environ 150 ans, la France a colonisé la Nouvelle-Calédonie. C’est-à-dire qu’il a cette Territoirecapturé. A cette époque, les Français et les Européens s’installèrent dans l’archipel pour y vivre, ils sont appelés caldoches.

Et vous, avez-vous des origines kanak ou caldoche ?

Aurel : J’ai desorigines kanak et caldoche du côté de ma mère. Mon père est métropolitain (né en France), mais il vit en Nouvelle-Calédonie depuis longtemps. En fait, les origines ici sont très importantes. Par exemple, si vous vous montrez, nous disons aussi l’origine de votre propre famille et de vos ancêtres. Mais tous les Calédoniens ne sont pas nécessairement des canaks ou des caldoches . Il y a aussi des Calédoniens d’origine asiatique, javanais (Indonésie), Valais, mais aussi français comme mon père.

A voir aussi : Quel salaire pour vivre à La Réunion ?

Et que se passe-t-il en Nouvelle-Calédonie en ce moment ?

Aurel : Hier,4 novembre, c’était un événementprévu depuis 30 ans, le référendum. Il s’agissait d’une élection au cours de laquelle les Calédoniens devaient voter pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ou n’avaient pas à voter pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie . Et puisque la majorité des Calédoniens ont voté non, le même référendum aura lieu dans deux ans.

Mais si un jour la Nouvelle-Calédonie devient indépendante, cela signifie-t-il qu’elle n’appartiendra plus à la France ?

Aurel : Oui,l’archipel deviendraun pays étrange . Mais pour le moment, nous ne savons pas comment cela se produira. Par exemple, la gendarmerie, les hôpitaux et les écoles publiques sont membres du gouvernement français. En cas d’indépendance, la Nouvelle-Calédonie restaure tout cela de son côté.

Hier, lors du référendum, Aurel accompagnait son Sœur Maëlys, à un bureau de vote à Nouméa, la capitale. Ce jour-là, près de 8 Calédoniens sur 10 ont voté. C’est la première fois que tant de Calédoniens sont élus pour un choix. Y a-t-il des différences entre la Nouvelle-Calédonie et la France métropolitaine ?

Aurel : Oui, un peu. Par exemple, les prix sont plus élevés qu’ en France. En fait, il n’y a pas beaucoup d’usines parce que vous vivez dans un archipel. De nombreux produits sont importés par bateau ou avion, comme les produits laitiers, les légumes, les gâteaux, etc. Soudain, la plupart des produits coûtent plus cher qu’ en France. Les salaires sont également plus élevés. En outre,o n ne paie pas en euros, mais en francs suisses (1 euro = 119 francs pacifiques).

Et à l’école ?

Aurel : Ce sontles mêmes taux qu’en France. Mais puisque la culture kanake en Nouvelle-Calédonie est très , j’ai aussi uneheure de cours de culture kanake à l’université toutes les deux semaines. D’un autre côté, la lumière du jour est plus tôt qu’à Metropole, donc nous commençons l’école à 7h30 , et l’année scolaire commence toujours en février et se termine en décembre. Parce que c’est le meilleur moment en Océanie en Décembre et Janvier. Ça veut dire que je serai en vacances dans un mois  !

À Nouméa, dakotagizard