Comment louer une voiture au Costa Rica ?

Comment louer une voiture au Costa Rica ?

Les vacances, c’est le moment idéal pour se laisser aller et céder à vos instants de distraction. Oui, il est temps de voyager. C’est le moment par excellence où les touristes peuvent décider de découvrir toutes les ressources qui font la particularité du Costa Rica. Néanmoins, cette exploration ne pourrait pas se faire uniquement à pied. Pour réussir votre voyage, il vous faudrait une voiture une fois sur place. 

C’est dans cette optique que nous vous donnons des conseils pratiques afin que vous ayez une voiture de location dès votre arrivée au Costa Rica.

Lire également : Quelle valise choisir pour voyager en avion ?

Louer une voiture 4×4 ou une berline ?

Sachez que si vous avez l’intention de visiter le Costa Rica dans toute sa diversité, le 4×4 est crucial pour réussir votre voyage y compris lors des saisons sèches. Avec ce type de voiture, vous avez la possibilité de profiter des plages, des montagnes ainsi que des zones volcaniques du Costa Rica.

La voiture 4×4 est sans aucun doute la meilleure solution qui se présente à vous afin de traverser les sentiers battus ainsi que les chemins qui ne sont pas facilement praticables. Pour explorer Tortuguero, la région de Monteverde ou d’Arenal, toute la côte pacifique de Tamarindo à Montezuma ainsi que le sud de la péninsule de Nicoya, vous devez nécessairement être équipé d’un 4×4. 

A voir aussi : Quelle est la différence entre Boeing et Airbus ?

En plus de ces régions s’ajoute la région montagneuse autour de Cartago, les volcans Irazú et Turrialba et le sud pacifique dans la région du Corcovado dont les trajets doivent obligatoirement se faire en 4×4.

Il faut également noter qu’il y a au Costa Rica des pluies qui sont similaires à de gros orages. Ces pluies constituent de vraies difficultés et des pièges pour les touristes ne maîtrisant pas les routes du Costa Rica. Ces derniers sont dans l’incapacité d’éviter les grands trous qui se cachent sous les flaques d’eau. En plus de cela, vous serez contraint de traverser des rivières. 

Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous êtes en possession d’un 4×4 que vous devez foncer dans la rivière sans pourtant craindre des représailles. Nous vous appelons à être très attentif.

Dans ce genre de contexte, nous vous recommandons de tout d’abord prêter attention aux chemins qu’empruntent les autres voitures. Au pire des cas, vous devez prendre des renseignements auprès des autochtones pour savoir si la route est praticable ou pas. Puisque c’est leur milieu de vie, ils sont les plus aptes à vous orienter si vous devez passer en ligne ou en courbe. En effet, cette astuce vous permettra de ne pas vous retrouver coincé dans une flaque d’eau.

Il est nécessaire de prendre toutes les dispositions requises pour ne pas que de l’eau s’introduise dans l’évent de votre réservoir.

Lequel choisir entre le GPS et la carte routière une fois au Costa Rica ?

Nous vous conseillons de miser sur l’utilisation du GPS de votre voiture parce qu’il n’y a pas d’adresses ou d’indications de rues au Costa Rica. En plus, le GPS vous sera d’une grande utilité dans le sens où vous pourrez procéder à l’enregistrement du nom de votre hôtel, du parc national, du volcan ou encore du nom de la ville par exemple.

Lorsque vous réservez une location de voiture au Costa Rica, il y a de fortes chances que vous soyez gratuitement en possession d’un GPS.

Au pire des cas, vous pourrez faire usage de votre téléphone portable si et seulement si celui-ci a une carte du Costa Rica et dispose d’une connexion internet fonctionnelle à partir du satellite.

En souvenir des bons moments que vous y avez passés, vous pouvez garder la carte routière du Costa Rica. En plus, elle pourra vous être utile puisque le GPS n’est pas toujours exact. Il est possible qu’il vous réserve quelquefois des surprises.

Que faire en cas d’accident au Costa Rica ?

S’il arrivait qu’au cours de votre séjour au Costa Rica vous vous retrouviez dans un accident ou dans un simple accrochage, « Vous ne devez en aucun cas déplacer votre voiture (même si elle occasionne des bouchons sur la route) ».  

Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de contacter la police de la route ainsi que le 9.1.1 afin qu’ils puissent se dépêcher sur les lieux de l’accrochage. Puisque cela relève de leurs fonctions, les policiers sont habilités à faire le constat. Vous devez être exemplaire et rester sur les lieux de l’accrochage jusqu’à ce qu’ils y soient. Après constat et copie remise, vous devez par la suite joindre l’assurance au 800 800 8000. Une fois cela fait, un agent viendra vous remettre un numéro de déclaration.

Faut-il conduire la nuit au Costa Rica ?

18h, c’est l’heure à laquelle le soleil est sous l’horizon. C’est au tour de l’obscurité de dicter ses lois. Au cours de cet intervalle de temps, nous vous déconseillons de conduire, et ceci pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, très peu de routes sont éclairées au Costa Rica et il n’y a pas de bandes blanches ou de réflecteurs au sol sur les côtés.

Ensuite, il est courant que les piétons restent au bord des routes à discuter devant leurs maisons ou même d’autres qui sont à vélos sans aucune lampe électrique qui vous permettra de détecter leurs présences.

Pour terminer, nous vous déconseillons de conduire de nuit afin de ne pas vous retrouver dans les problèmes de crevaison sur des routes pas éclairées, car c’est votre sécurité qui sera menacée.

Comment s’approvisionner en carburant ?

Une chose importante à savoir c’est que les stations-service, il y en a à foison dans tout le pays. Vous pourrez donc facilement vous ravitailler en carburant dès que le besoin se fera ressentir. En revanche, nous vous recommandons de remplir votre réservoir au ¾, car de nombreuses voitures sont à base d’essence. Uniquement les 4×4 tels que la Toyota Prado sont à base de diésel. 

Pour un meilleur séjour au Costa Rica, la location d’une voiture s’avère primordiale. Toutefois, il ne faudrait pas non plus louer n’importe quel véhicule. Avec un 4×4, vous avez la possibilité d’éviter de nombreuses surprises désagréables. Aussi, la conduite nocturne n’est pas recommandée au Costa Rica. Assurez-vous également de disposer tout au moins d’un bon GPS à bord de votre véhicule ou sur votre appareil mobile.