Quels documents présenter à l’aéroport ?

Quels documents présenter à l’aéroport ?

Voyager à bord d’un avion est une aventure particulière qui diffère de tout autre voyage. En tant que passager, vous aurez à présenter à l’aéroport certaines pièces nécessaires avant de prendre votre vol. Voulez-vous connaître les différents documents à présenter ? Les informations qui suivent vous apporteront plus d’éléments à ce sujet.

Documents à présenter à l’aéroport : les pièces obligatoires

Vous aurez à présenter votre passeport ou votre carte d’identité ainsi que le numéro de réservation électronique ou billet papier. Outre ces documents, on peut vous demander le visa, l’assurance voyage, le permis de conduire… Toutes ces pièces doivent être authentiques. Cela voudra dire qu’aucune copie n’est valable pour vous permettre de voyager à bord d’un avion.

Lire également : Parcours des volcans d'Auvergne : circuit voiture et sites incontournables

Même si vous avez fait un enregistrement en ligne, vous êtes tenu de présenter lesdites pièces. Vous devez donc les apprêter avant le jour de votre vol. En cas de perte d’une de ces pièces, vous ne pourrez pas effectuer votre voyage.

Lorsque vous désirez prendre un vol, retenez qu’il y a forcément des documents à présenter à l’aéroport. Ces pièces sont aussi bien importantes pour vous que pour la compagnie aérienne. Les documents que vous devez présenter renseignent la compagnie sur votre identité ainsi que votre état de santé.

A lire également : Quelle est la meilleure période pour partir en Nouvelle-calédonie ?

Documents à présenter à l’aéroport : pourquoi ?

Les documents à présenter à l’aéroport sont obligatoires. La raison est simple : la compagnie aérienne qui veut vous embarquer doit être rassurée que vous soyez un citoyen qui jouit pleinement de votre liberté. D’ailleurs, sans ces pièces, votre enregistrement ne pourra pas aboutir et votre voyage sera impossible. Retenez que seuls les documents à présenter à l’aéroport peuvent clairement permettre à vous identifier.

C’est au comptoir, lors de votre enregistrement, que les documents à présenter à l’aéroport sont demandés. Pour ne pas rater votre vol, vous devez être à l’aéroport au moins 3 heures avant l’heure de départ. Là, votre enregistrement se fera de façon aisée. Vu la crise sanitaire qui sévit dans le monde, vous pouvez être invité à présenter un carnet de vaccination. Vous pouvez être arrêté quand on constatera de fausses pièces.

Comment se fait l’enregistrement à l’aéroport ?

Quand vous venez à l’aéroport, prenez la direction des comptoirs des « départs ». Des agents vous attendent déjà pour faire votre enregistrement. Vous trouverez au comptoir d’enregistrement toutes les informations concernant votre vol. Après la présentation des pièces, vous remettrez vos bagages pour vérification. Ceux-ci ne doivent pas contenir des objets dangereux comme lame, couteau, ciseau…

Une fois la vérification terminée, le service client vous donne une carte d’embarquement. Après cela, chaque passager est également contrôlé. Si le contrôle est sans problème, alors, vous pouvez vous diriger vers la salle d’embarquement. Retenez que vous ne devez en aucun cas garder un colis dont vous ignorez le contenu pour un passager. C’est très dangereux. Concentrez-vous sur vos effets uniquement.

Les erreurs les plus courantes à éviter lors de la présentation des documents à l’aéroport

Certain(e)s voyageurs(seuses) font des erreurs courantes qui peuvent leur causer des problèmes lors de la présentation de leurs documents à l’aéroport. La première erreur, souvent commise par les novices du voyage, est d’oublier leur passeport ou leur carte nationale d’identité chez eux. Il faut vérifier que tous les documents nécessaires sont bien dans leur sac avant le départ pour l’aéroport.

La deuxième erreur concerne la validité des documents. Effectivement, il est impératif que leurs papiers soient encore en vigueur durant toute la durée du séjour prévu ainsi qu’à leur retour. Les autorités douanières exigent en effet une date d’expiration valide pour pouvoir leur permettre de passer les contrôles.

La troisième erreur, fréquente aussi, consiste à ne pas se renseigner sur les formalités spécifiques requises selon le pays visité. Par exemple, un visa peut être nécessaire et doit être obtenu avant le départ si requis par le pays visité ou transité pendant leur voyage.

La dernière erreur courante consiste à mal remplir leurs formulaires douaniers et/ou d’immigration destinés aux autorités locales. Pour éviter ce genre d’inconvénients mineurs mais désagréables au moment où ils souhaitent simplement profiter pleinement de leur expérience touristique ou professionnelle à l’étranger, il faut s’informer précisément auprès des autorités compétentes et autres sources fiables telles que des sites internet spécialisés ou des agences de voyages professionnelles pour éviter tout tracas inutile.

Les documents supplémentaires à présenter en fonction de votre destination ou de votre type de voyage

En plus des documents de voyage standard, il peut y avoir des documents supplémentaires spécifiques à présenter en fonction de leur destination ou du type de voyage. Les voyageurs d’affaires doivent, par exemple, présenter une lettre officielle confirmant le but de leur visite ainsi que leurs détails professionnels. S’ils partent étudier dans un pays étranger, ils auront besoin d’une lettre d’acceptation provisoire venant de l’université qu’ils vont intégrer.

Les voyages avec des animaux domestiques ont, eux aussi, besoin d’autorisations supplémentaires, comme les attestations sur la santé et la vaccination afin que l’animal soit autorisé à entrer dans le pays visité.

Si vous choisissez les États-Unis comme destination, n’oubliez pas votre ESTA (Electronic System for Travel Authorization) qui est une autorisation préalablement demandée pour pouvoir entreprendre votre séjour aux États-Unis quel qu’en soit le motif (tourisme, affaires). Elle doit être effectuée avant l’embarquement et permettra aux compagnies aériennes ainsi qu’aux services frontaliers américains de vérifier si la personne remplit bien les conditions requises pour entrer sur le territoire américain.

Vous devez vous informer auprès des autorités compétentes quant aux permis nécessaires. Dans certains cas particuliers, on peut se voir obligé(e) d’avoir un permis international en complément du permis national classique. Il ne faut donc surtout pas hésiter à contacter les ambassades ou consulats du pays visité, à vérifier le site internet de la compagnie aérienne utilisée pour leur voyage et/ou s’informer auprès d’associations de consommateurs spécialisées dans ce domaine.