Pourquoi aller à Cuba maintenant ?

Pourquoi aller à Cuba maintenant ?

Il y a quelques semaines, lorsque l’hiver battait son plein en France, j’ai passé 10 jours à Cuba, à ravitailler mon soleil. Le programme comprend des promenades et des promenades pour découvrir la nature de l’ouest de Cuba et les villes historiques de l’île.

Je ne vais pas souvent aux Caraïbes. Dans cette partie du monde, j’avais déjà découvert la Dominique et la Martinique. L’atmosphère à Cuba est très différente par rapport à son histoire et à ses révolutionnaires légendaires.

A découvrir également : Quelle est la capitale de la Jamaïque ?

Voici les 10 raisons pour lesquelles je me rendais maintenant à Cuba.

A lire également : Pourquoi aller à la Martinique ?

1 — Avant Cuba est plein d’Américains

Avec l’embargo américain de 1962, Cuba vit toujours en autosuffisance. Depuis 2006, les relations avec les États-Unis sont devenues plus flexibles, et depuis la fin de 2014, le rapprochement est devenu réel et l’embargo a été assoupli. Les ambassades ont rouvert leurs portes. Cela annonce des millions de touristes américains Cuba. Si le flux a déjà commencé, il n’est pas trop tard.

2 — Le Che

Ernesto Guevara, figure emblématique de Cuba, avec Fidel Castro, affirme que le Che est vénéré par les Cubains. Si oui, c’est parce qu’il a participé activement à la révolution cubaine. A Santa Clara, une place porte son nom ; c’est aussi l’endroit où vous pouvez trouver votre mausolée et un musée sur son histoire. À La Havane, sur la façade du ministère de l’Intérieur, un gigantesque portrait de Che Guevara domine la place de la Révolution. Parlez à un cubain sur le sujet et vous verrez que la discussion pourrait être longue et pleine d’éloges pour le révolutionnaire argentin.

3 — Rencontre des Cubains

À Cuba, le logement privilégié est le domicile de l’habitant. Dans les villes touristiques, le nombre de chambres d’hôtes est même fou. C’est une excellente opportunité découvrez la culture et plongez dans la vie des Cubains. Je vous conseille fortement de préférer ce type d’hébergement aux hôtels.

Cependant, il n’est pas obligatoire de dormir avec les habitants pour rencontrer les Cubains. Heureux et ouverts, ils aiment parler aux voyageurs tant qu’ils ne sont pas irrespectueux.

4 — Les belles Américains

L’ Amérique encore l’Amérique, mais pas vraiment celle des belles Américains d’Alert à Malibu. Ici, les beaux Américains ont un moteur dans le ventre, celui du mode de vie américain. Cuba est le pays avec les plus anciennes limousines des années 1950 en dehors des États-Unis. Parce que Fidel Castro en a interdit l’exportation.

5 — Culture des cigares

Le cigare est ce que le Marlboro est pour le cow-boy américain à Cuba. Les cigares cubains sont parmi les meilleurs au monde. Près de Pinard el Rio, la terre est particulièrement fertile pour la l’extraction du tabac. Il est possible de rencontrer des producteurs qui aiment être aptes à une démonstration de la production de cigares. Aer, corset, plus ou moins grand, tout le monde trouvera le cigare qui lui convient. Personnellement, j’ai passé mes rondes, je ne fume pas.

6 — Salsa et Casas de Musicas

La salsa n’est pas typique de Cuba, mais je dois dire que j’ai été très impressionné par les concerts gratuits du samedi soir des Casas de Musicas, surtout à Trinidad. Dans le contexte, des milliers d’amateurs, de touristes et de Cubains écoutent le rythme des musiciens ou tremblent. Et si vous ne savez pas danser la salsa, vous pouvez facilement trouver des endroits où vous prenez des cours. Si vous avez Foot Dancer comme moi, prenez seulement 20 séances 😉

7 — Les 360 jours de soleil par an

Le titre est suffisant pour lui-même. Il est encore plus agréable de conduire là-bas pour l’hiver lorsque notre taux d’ensoleillement est en demi-mât.

8 — Nature luxuriante

Cuba possède de nombreux parcs nationaux, parcs naturels et réserves qui sont très agréables à découvrir à pied, à vélo de montagne ou à cheval. Pendant mon voyage, j’ai pu découvrir le parc national de Viñales et les parcs naturels Hanabanilla, El Nicho et Guanayara. On m’a aussi parlé du parc national Desembarco del Granma dans la région Oriente, dans l’est de Cuba.

9 — Les plages

Avec plus de 5 700 km de côtes et plus de 1 600 îles, Cuba compte près de 300 plages. Cayo Santa Maria, situé sur la côte nord dans le centre de l’île, est sans aucun doute le plus populaire. Pendant mon voyage, j’ai été satisfait des plages de la petite île de Cayo Blanco, à quelques kilomètres de Trinidad. Si vous êtes absolument intéressé par les plages, vous pouvez découvrir quelles sont les 5 plus belles plages de Cuba.

10 — Architecture coloniale

Comment pouvez-vous modifier le N’incluez pas l’architecture coloniale cubaine dans les 10 raisons ? Trinité-et-La Havane, classées au patrimoine de l’UNESCO, sont simplement des villes sublimes, bien que certains bâtiments méritent un certain entretien.

Pour poursuivre la découverte de La Havane, lisez l’article d’Isabella sur son top 10 incontournable à La Havane.

J’ espère que le tourisme ne se détériorera pas trop si les Américains inventent Cuba. J’ai à peine écrit que j’ai du mal à y croire. Allez !

Informations pratiques

Comment puis-je y arriver ?

L’ avion est toujours le plus rapide. Utilisez notre comparateur de vols pour trouver votre billet.

Avec qui veux-tu que j’aille ?

J’ ai fait mon voyage avec Allibert Trekking, spécialiste de la randonnée à travers le monde. C’était un tour de palier facile avec des randonnées plutôt courtes.

Où séjourner à Cuba ?

Casa Coby — 3 Chambre à Lisveisy et Alberto dans le centre de Trinidad. Confortable, une petite cuisine, un petit déjeuner gigantesque et surtout un très gentil propriétaire qui parle anglais.